Alban Bensa (1948-2021)

Notre ami Alban Bensa vient de décéder dimanche. Il avait participé aux trois premières éditions du Festival d’anthropologie et participé à plusieurs jurys de thèse à Bordeaux dont celui de Myriam Congoste. Il était venu au premier festival avec son ami Yvon Goromoedo avec qui il écrira Les sanglots de l’aigle pêcheur. Il avait principalement consacré ses recherches à la Kanaky dont il parlait une des langues.

            Il nous proposait une anthropologie dépoussiérée, fondée sur des enquêtes, étrangère aux objets canoniques, attentive à la vie des personnes et à leurs paroles, même s’il laissait une large place à l’observation. Il représentait pour nous une autre façon de faire l’anthropologie et participait à toutes nos tentatives de renouvellement.

            C’est un kanak, Paul Néaoutylne, le président de la province Nord qui a peut-être le mieux présenté son œuvre : « Il a marqué l’anthropologie de son empreinte en sortant la discipline d’une vision mythique, exotique, anhistorique du peuple kanak au profit d’un regard contemporain en perpétuelle évolution. »

Antropologia

Publicité

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Cet article a été publié dans Interventions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s