Chroniques de l’ordinaire bordelais

Épisode 387

Masques

L’autre jour, à Saint-Michel, je croise un vieil ami que je n’ai pas vu depuis quelques semaines. Malgré son masque, je reconnais sa démarche, son pas lent, sa canne, son acharnement à résister aux années. Comme chaque fois que je le vois, je l’aborde :

– Je te reconnais malgré ton masque.

Il me répond et j’entends une voix qui n’est pas la sienne. Ce n’est pas lui.

Mais mon nouvel ami ne veut pas me faire perdre la face et fait semblant de me reconnaître, à moins que lui aussi, croît reconnaitre quelqu’un.

– A bientôt.

Je m’éloigne, un peu vexé.

Bernard Traimond

   
 
Chaque semaine, ou presque, une nouvelle chronique.
 

Pour lire les chroniques précédentes, cliquez ici. Et pour proposer vos textes pour publication c’est lci

Un commentaire pour Chroniques de l’ordinaire bordelais

  1. ERIC CHAUVIER dit :

    « étudiant » un nom commun devenu participe présent par idéologie de la modernité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s