Chroniques de l’ordinaire bordelais

Chaque semaine, ou presque, une nouvelle chronique.

 Épisode 265

L’alouette lulu

Une battue (au grand gibier) est une chasse rudimentaire, pas comme celle à la bécasse ou au lièvre. Elle consiste à entourer un « carré », à y lâcher des chiens courants spécialisés pour un type de gibier, chevreuil ou sanglier, pour qu’ils débusquent les animaux qui en principe s’y trouvent, des traces ont été repérées. Au mieux, ceux-ci s’échappent, arrivent devant quelque chasseur qui s’il peut tirer et s’il ne manque pas, abat la bête.

J’étais donc au bord d’un chemin écoutant les chiens, prêt à tirer lorsque j’entends des gazouillis. Je lève la tête et je vois un petit oiseau tourbillonner dans un mouvement ascendant. Je fais signe à mon voisin de regarder car je le sais savant en ornithologie. Il me répond en me montrant la direction en face, nous sommes en effet là pour tuer des sangliers, pas pour observer des oiseaux. Des coups de fusils, la battue s’arrête. Je n’ai pas vu de sanglier mais une alouette lulu comme je l’ai appris ensuite.

Bernard Traimond

 

 

Pour lire les chroniques précédentes, cliquez ici. Et pour proposer vos textes pour publication c’est là.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s