Chroniques de l’ordinaire bordelais

Chaque semaine, ou presque, une nouvelle chronique.

Épisode 336

Court-circuit

  • Tu as la « chiasse » ?
  • Non, je me suis trompée de porte.

Ce dialogue n’est ni de Samuel Beckett, encore moins de Nathalie Sarraute, trop grossier, ni même d’Harold Pinter.

D’où peut-il venir hors de ces maîtres du décalage ? De la porte des WC. Comme elle revient immédiatement la rouvrir, il en conclut qu’elle a la « chiasse ». Pourtant, elle s’accroche à son interprétation, elle s’est trompée de porte. Chacun inscrit sa répartie dans un récit vraisemblable à ses propres yeux, l’un sur le retour aux toilettes, l’autre sur son erreur. La rencontre de ces deux fictions suscite des absurdités pour le troisième, l’auditeur muet qui peut-être le lecteur.

Bernard Traimond

 

Pour lire les chroniques précédentes, cliquez ici. Et pour proposer vos textes pour publication c’est lci

2 commentaires pour Chroniques de l’ordinaire bordelais

  1. Marsan dit :

    Moralité : à Venise, ne boire que de l’eau, et d’ailleurs, il y a tout ce qu’il faut pour ce faire.

  2. Marsan dit :

    Magnifique rapprochement. Je compatis quand même. Et bravo pour la nouvelle voiture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s