Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 397

Et maintenant vivons heureux aux yeux de tous

L’immeuble de ma maman à Boulogne Billancourt comporte 9 étages et a, dans la même résidence, son jumeau situé à l’arrière. Dans les années 1980, je vivais là-bas. Mon grand jeu était de deviner la vie des gens de l’immeuble d’en face. Exercice d’autant plus difficile qu’une fois les volets roulants remontés, rideaux et voilages ne nous laissaient distinguer que des ombres. J’essayais d’y mettre un visage avec les petits indices grapillés dans les parties communes durant la journée : le jeune homme rencontré dans les escaliers vit seul, la vieille dame claudicante se déplace avec sa canne, et le grincheux qui râle auprès des enfants bruyants a une femme toute menue et des petits enfants, pas vraiment plus sages. Je collectionnais les indices pendant des mois, et toutes les occasions étaient bonnes à prendre : une fenêtre ouverte, les rares confidences de la gardienne. C’était un amusement de longue haleine !

Revenant sur les lieux en 2021, quelle ne fut pas ma surprise ! Les appartements étaient devenus des open-spaces. Les nouvelles générations aiment profiter les uns des autres, enfants ou amis. Adieu cloisons, vive salon- cuisine et salle à manger en un seul lieu. Ils préfèrent les intérieurs baignés de lumière. Adieu voilages et rideaux, ces nids à acariens ! Vive les baies vitrées à nue ! Et alors, Oh miracle ! « La vie mode d’emploi » de Georges Perec devient réalité. Connaître le scénario de la vie des autres dans ce grand ensemble est devenu un jeu d’enfant ! Les volets roulants s’ouvrent, et la curieuse que je suis toujours, se délecte des histoires familiales du vis à vis….  Mon imagination n’a plus qu’à compléter ce film muet avec dialogues, cris et rires.

Seul, celui qui a dit, un jour, « vivons heureux, vivons caché » doit se retourner dans sa tombe …

Virginie Perchais

Publicité

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s