Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 302

Indifférence

De loin, nous ne comprenons pas ce qu’est cette forme insolite et inerte. Comme nous approchons, nous distinguons une femme allongée à plat ventre, les genoux sur la chaussée, la tête, les bras sur le trottoir. Bien que consciente, elle ne bouge pas, ne dit rien. Dans un premier temps nous pensons même qu’elle fait une photo dans une position acrobatique ou observe un animal, au ras du sol. Une femme et son jeune fils qui arrivent face à nous, nous devancent et aident la dame, qui a environ 65 ans, à se déplier puis relever avec difficulté. Elle évince rapidement ses sauveurs qui, un peu interloqués, poursuivent leur chemin. Elle reste immobile deux secondes et, comme si son cerveau s’était soudain reconnecté, elle démarre d’un pas alerte, sans même porter la main sur une quelconque zone meurtrie. Parlant seule (dérangée ou alcoolisée ?), elle traverse et se rend à l’arrêt de bus juste en face. Elle clame à ceux qui attendent : « Je suis tombée ! » Elle reçoit la même indifférence que lors de sa chute dont ils avaient forcément tous été témoins…

Colette Milhé

 

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s