Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 293

Retraités en gilet

Landes, rond-point de Coumassotte. Heure du déjeuner. J’ai déjà très froid aux pieds, il aurait mieux valu que je mette des bottes. J’ai mon gilet, comme les autres. Un vent terrible descend de la route de Bayonne. Partout, autour de moi, des victuailles, des thermos de café. A ma gauche un gilet cuit du poisson à la plancha dans un nuage de fumée à l’odeur insoutenable, à ma droite, un autre fait un feu de fumée noire épaisse avec des branches mouillées. Prise entre les deux, gazée, assourdie de klaxons, j’essaie de suivre une conversation.

Moi qui suis née là, j’ y apprends que « Mont-de-Marsan est une ville de retraités militaires, de retraités gendarmes, gardiens de prison, gens de Préfecture… », et d’autres que j’oublie, bref des retraités partout comme ici sur le rond point, comme moi, rien que des retraités…

14/12/2018

Thérèse Marsan

 

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s