Sur quelques absurdités quotidiennes dans les sciences sociales (15)

Prévisions

Les prévisions m’ont toujours surpris. A mon âge, en outre, je les ai toujours vues démenties. Même si la « prospective » a beaucoup perdu de sa splendeur passée, un certain nombre de disciplines, et non des moindres, tirent leur légitimité voire leur autorité, d’annonces d’événements futurs. Les causes de ce singulier succès sont évidemment multiples.

Il résulte d’une conception des sciences. Si celles-ci établissent des lois permanentes, elles autorisent l’annonce de ce qui se passera. Lois et prévisions sont évidemment aussi ridicules les unes que les autres. Les hommes ne sont pas de la matière, du pratico-inerte dirait Sartre. Le succès des prévisions répond à une demande, notre volonté de nous projeter dans l’avenir. Mais désir n’est pas nécessité, ce que devraient rappeler les chercheurs au lieu d’exploiter l’attente. Enfin, toute décision politique s’appuie aussi sur une vision de l’avenir. Là aussi, un pari, aussi légitime soit-il, n’est pas une connaissance.

En un mot, tout « savant » qui prévoit le futur est un escroc ou un imbécile. Pourtant, même les voyantes voient parfois leurs prévisions se réaliser.

Bernard Traimond

 

Publicité

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Cet article a été publié dans Guit ligat. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s