Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 258

Les mains sales

Un homme et une femme marchent place de la Victoire quand soudain elle crie. L’homme voit alors le rongeur désorienté qui fait un bond vers lui. Surpris, l’homme fait un pas de côté puis se ressaisit et passe à l’attaque. Un coup de pied, puis un second. Un jeune homme regarde en poursuivant son chemin la scène, d’un air amusé. A l’angle de la rue, une femme observe, tétanisée. Son faciès, comique,  traduit à la fois sa réprobation de la violence faite à un animal et son soulagement face à la répulsion que lui inspire l’abject animal. Alors qu’ils s’éloignent et que le rongeur agonise, allongé sur le dos, la femme dit à l’homme :

  • Tu es un mauvais assassin !

Alice Vergez

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s