Archives mensuelles : août 2017

L’empire de la philologie

Dans le magnifique documentaire présenté par Arte le 29 août consacré à Leone Ginzburg, torturé et assassiné par les nazis à Rome en 1944, son fils l’historien Carlo Ginzburg dit que la démarche « sociale » de son père relevait de la … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 245

Robot ou pas robot ! Il est 12h  plus que quelques minutes avant la pause déjeuner… il me tarde…. Moi, je ne poinçonne pas des billets mais passe machinalement des produits devant un scanner…Bien sûr, je regarde les clients,  comme j’y … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Répétition

Il y a peu, j’entendais à France-Culture Agnès Varda expliquer que quand elle a réalisé son premier moyen métrage le fameux Pointe-Courte, elle n’allait pas au cinéma et avait vu moins d’une demi-douzaine de films ; c’est son monteur, Alain Resnais … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 244

La cinta La dernière page du supplément gratuit de Sud-Ouest consacré aux Fêtes de Dax du 10 août 2017, présente une réclame d’Intermarché, « spécialiste de boucherie taurine ». Elle propose « la tenue du parfait « festayre » pour seulement 16,90 euros ». Le mot … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Un roman dialogique

Cette galerie contient 1 photo.

  Gide André, Paludes, Paris, Le livre de Poche, 1968 (1895).. 149 p. Il peut sembler ridicule de désigner ainsi en 2017 un roman publié en 1895, Paludes de Gide. Aussi vais-je me consacrer à justifier mon titre. Son objet … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 243

Chats, encore !  Naguère, j’avais parlé d’ « Auguste », le matou qui à la mort de sa mère, avait pris sa place dans la maison (chronique 72, ai-je trouvé). Agé et malade, il n’est pas reparu ce matin du 20 juin mais son … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 242

Thérapie triomphante Il m’avait reçu en peignoir car il avait eu une urgence dans la nuit à l’hôpital. Tenter de soigner ma modeste folie chez un homme qui me recevait en pyjama m’apparaissait alors comme le signe d’une plus grande … Lire la suite

Galerie | Laisser un commentaire