GREENBLATT, Stephen, Quattrocento. Compte-rendu

   Paris, Flammarion, Champs, 2015.

 

Quand je lisais un texte antique – lisez-les d’autant que ceux auxquels nous accédons sont généralement courts et peu nombreux – jamais n’était indiqué comment il était arrivé jusqu’à moi. De récentes polémiques nous avaient pourtant appris que les ouvrages d’Aristote avaient transité par les Arabes mais le silence semblait la règle pour les autres livres. Merveille, le livre de Greenblatt ne parle presque que de ça.

Je connaissais cet auteur par le truchement de Chartier pour ses travaux sur Shakespeare (non traduits) et son livre – Ces merveilleuses possessions – dans lequel il recherche comment les conquistadores pouvaient présenter des réalités nouvelles au moyen d’anciens mots : ils allaient chercher leurs catégories dans l’Antiquité aussi farfelues et inadaptées fussent-elles.

Peut-être que cette dernière enquête – sans oublier les innombrables références aux auteurs antiques chez Shakespeare – a pu l’armer pour s’interroger des modalités – causes et conséquences – d’une situation, la découverte du manuscrit de De la nature de Lucrèce dans un monastère allemand au début du XVème siècle par un humaniste italien, Pogge.

L’affaire se complique quand Greenblatt nous apprend – à mi-livre – que ce Pogge est aussi l’ennemi d’un autre érudit que nous avait révélé Carlo Ginzburg pour ses réflexions sur la preuve, Valla, qui avait montré que « la donation de Constantin » était un faux.

A partir du cas de la découverte du poème de Lucrèce, Greenblatt nous montre aussi comment, par sa présentation du monde,  un texte peut complètement modifier le regard que nous portons sur lui et partant, nos interventions. Lucrèce a donc montré la mobilité des choses, leçon reprise par nous tous mais surtout par Montaigne.

Bernard Traimond

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Lectures. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s