Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 212

  Profil basque

Landes. Hôpital. Je roule le fauteuil de ma mère dehors, près de l’entrée, quelques chaises, des bancs, les plots des cendriers, une table. Ouf, de l’air enfin, tout plutôt que l’air confiné de la chambre.

Il arrive, grand, la trentaine, brun, vraiment beau, avec un profil de médaille, front et nez d’un seul trait, au premier coup d’œil, je reconnais un Basque, très typé. Je le chuchote à maman. Tu vois c’est un Basque, quand j’étais au lycée de Bayonne, j’ai appris à les reconnaître. Mais rien n’est sûr. Il fume. Dommage. L’air farouche, un vrai Basque me dis-je. Je voudrais le faire poser, le photographier.

Cris d’enfants, deux petites filles courent vers lui, c’est le père, l’une d’elles a la même beauté parfaite, le même profil antique, pas grec, non, basque. Elle danse, grâce exquise.

Et puis voilà le reste de la famille, un homme, plus âgé, plus quelconque mais avec aussi, en moins franchement dessiné, le profil de médaille. Deux femmes avec eux et un autre homme, la cinquantaine ou plus. Comme une étrangeté dans le visage et la contenance, la retenue, ici, on n’est pas comme cela.

Ils parlent, d’achats à « Bayonne » (Bingo! J’ai trop l’œil! Je m’épate moi même!), de voiture neuve dont les rétroviseurs ne veulent plus s’ouvrir et puis sidérée, j’entends  » droit d’aînesse « … « , maison de famille  » …, elles hochent la tête: « oui, incroyable, même encore aujourd’hui  » …, ce sont des Basques et la maison, même encore, ne se vend ni ne se divise qu’ils le veuillent vraiment ou non. C’est comme cela.

J’ai envie de les consoler, de leur dire, ici aussi vous savez, on s’arrange parfois pour avantager beaucoup un enfant qui gardera la maison des anciens.

Mais ce n’est pas possible devant maman, si réservée, d’être aussi mal élevée, et puis ce sont des Basques.

Thérèse Marsan

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s