Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 165

Mondes

Mériadeck centre commercial de l’hyper centre de Bordeaux… refait à neuf avec tout le confort moderne musique de fond comprise. Dans le hall principal, au cœur de l’animation, une rangée de fauteuils en plastique blanc moulé utilisés par les vieux pour se tenir au chaud et profiter des allers et retours, les mères de famille pour regrouper leur troupe, proposer un petit goûter et l’éventuelle tétée au bébé en hypoglycémie, aux adolescents pour se « rencarder »  Bref, un vrai lieu de convivialité comme les médias aiment le décrire.

Or, Hier, vendredi, alors que l’affluence dans le centre s’amplifiait à l’approche du weekend,  tous les fauteuils étaient occupés par des silhouettes similaires : avachies,  les doigts occupés à pianoter sur les touches du clavier, le regard braqué sur l’écran… Un monde en chair et en os grouillait tout autour mais les six occupants des coques moulées, âgés de 30 à 60 ans,  préféraient le réseau des amis connectés…ou se donner le genre d’un homo économicus occupé, qui ne perd pas son temps…à rester dans la vie !  Vraiment trop fort, l’homme du 21ème siècle !! Il a réussi un exploit : se construire une prison transparente qui le relie au monde entier en le séparant du monde réel à portée de main!

Virginie Perchais

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s