Chroniques d’été. Épisode 23

Spectacle

Si vous voulez voir du spectacle, venez le matin devant l’office de tourisme. Là stationnent diverses personnes dont il n’est pas possible de connaître la nationalité maintenant que tout le monde s’habille de la même façon. Elles sont  attentives et patientes, impassibles et silencieuses.

Cela leur permet  d’entendre de temps à autre des phrases prononcées sans hausser le ton mais qui ont pour effet, d’attirer vers le locuteur des personnes munies de petits papiers qu’il s coupent en deux, un bout qu’ils gardent, l’autre qu’ils rendent. Ce sont les billets de « Châteaux et terroir », « vin et patrimoine », « wine tour », « grands crus classés »,  « grands crus UNESCO »… Des cars ou camionnettes viennent chercher leurs clients pour des excursions dans Bordeaux ou sa région, le vin étant le principal produit d’appel.

Ce manège qui réclame le stationnement devant l’office de tourisme fut cependant perturbé par un noir qui à grands cris  sommait les touristes d’abandonner  le trottoir pour aller sur la rue. Il arrivait avec son jet d’eau et son véhicule pour chasser feuilles et papiers.  Pourquoi les touristes  échapperaient-ils aux contraintes de propreté d’une ville classée au patrimoine de l’humanité ?

Bernard Traimond

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques d'été. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s