Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 153

Article 22[i]

Sont-elles fâchées avec leur voisin ou est-il absent ? Comment récupérer  en tout cas la chemise qui pend sur le rebord de la fenêtre un étage en dessous ?

Elles sont ingénieuses. L’une est en bas qui guide et sécurise le périmètre.  L’autre a attaché au balai un tendeur de vélo puis un balai espagnol ; elle essaie de faire basculer le tissu, prenant le risque qu’il échoue au premier étage. L’exercice de funambule se prolonge bruyamment, ce qui attire d’autres voisins qui observent le manège.

Celle d’en bas a une idée et remonte. Se voir observées déclenche leur fou-rire. Après quelques instants, l’autre réapparaît triomphale : un cintre a été fixé au balai espagnol, donc le crochet fait figure d’hameçon. Un tollé d’applaudissement monte des fenêtres alentour pour saluer la réussite du sauvetage.

DSCN4646

Moment rare de voisinage dans un quartier où, résolument, on ne voisine pas.

Colette Milhé

[i] Débrouille-toi comme tu peux !

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s