Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 151

Les stéréotypes se perdent!

Ma coiffeuse préférée, en goguette pour la semaine, je prends des libertés et pousse la porte du coiffeur à deux pas de là aux tarifs imbattables. Salon en L, carrelage au sol blanc nacré, murs blancs dépouillés. Des préliminaires écrits noir sur blanc dans un calepin par la jeune fille de l’accueil « Que voulez-vous qu’on vous fasse?  De quel temps vous disposez vous ? » Mes réponses  la satisfont, elle griffonne un « devis » et je signe pour un shampoing-coupe-brushing à 22€. Dès lors, elle sort du comptoir et m’invite à m’asseoir dans un fauteuil après m’avoir fait enfiler la blouse réglementaire. Elle ne ressemble pas au stéréotype de la coiffeuse : un sacré embonpoint mis en valeur dans une tenue en jersey près du corps, des mèches en fin de course, elle se déplace à petits pas glissés. Elle m’abandonne sans aucune précision sur le timing de mon affaire, et sans me proposer les magazines d’usage : Elle, Match, Gala… petits plaisirs de ce moment de détente et matière à conversation éventuelle.

Je déambule à la recherche de ces pépites journalistiques… je cherche ici et là mais que nenni…  RIEN !! Aucun investissement fait de ce côté-là. Les prix cassés nécessitent une grande rigueur sur les extras !

Pas de problème, un recentrage méditatif en cette période de fin de trimestre est une autre solution envisageable … Autour de moi, chacun a son passe temps : beaucoup sont plongés dans de passionnantes activités sur leurs portables ou en profitent pour téléphoner à leur mère : « Voilà j’ai un petit moment je te rappelle enfin… » Parfait tout le monde est ravi de le savoir …  Je suis revenue à la réalité. Un à un, les sièges changent de séant sauf le mien et celui du jeune homme toujours avec sa mère… Que de choses à se dire !.Il y a après chaque coupe la danse du balai : en trois tours de poignet le personnel fait disparaître toute trace des cheveux coupés… dans un placard…

Je désespère mais il ne fallait pas, ma Sandy (son badge me l’apprend) réapparaît   «  A nous ! » claironne t elle «  Shampoing… et soins ? » au cas où j’aurais eu un regret. « Shampoing ». Eau délicieusement à température, massage avec doigté du cuir chevelu. Moment critique de la coupe. Je m’installe « décroisez les jambes s’il vous plaît » c’est alors un ballet des ciseaux : celui qui claque, coupe à la même longueur, celui qui effiloche, dégrade. Le geste est leste. D’abord choisir la mèche, la démêler sans ménagement puis clac d’un coup sec. Pas un mot, Sandy est tout à ses affaires : mes cheveux et le salon. Ses mots, elles les réservent aux apprentis qu’elle renseigne sur les habitudes de certaines clientes et les tarifs à appliquer. Ma mèche de cheveux à la main Sandy  a le regard ici et là à la fois, fait des signes pour qu’on s’occupe du jeune homme qui en a fini avec sa maman, des cheveux en papillotes de la dame qui somnole… « Voilà pour la coupe et  maintenant le brushing, plutôt souple ou lisse ? » Au hasard : «Souple »  Elle reprend les mèches une à une, tire, les sèche et les libère au bon moment pour qu’elles restent « souples et non lisses » bien sûr !… Dernière étape, celle du miroir orienté à l’arrière pour l’ultime contrôle de la cliente !. Sandy a dit son dernier mot. Le balai clôt l’affaire.

Sandy  mène bien sa barque… Clic clac ! Elle coupe court aussi aux stéréotypes : fini le bavardage convenu chez le coiffeur et la coiffeuse gravure de mode  Chez le coiffeur  du XXIème siècle, on en a pour son argent sans fioriture! Avec le service low cost, le geste est professionnel, le superflu n’est pas compris ! Le sourire vous est rendu mais avec discrétion.

Un manager comme un autre… que croyez-vous !

Virginie Perchais

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s