Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 110

« Votre chat vous parle »

Tout a commencé lorsque j’avais 7 ans. Le premier livre que j’ai lu s’appelait « Raymond le chat ». Il racontait l’histoire d’un chat abandonné qui avait appris à parler et à lire en écoutant la maîtresse dans la salle de classe. Il avait bien un peu de mal à écrire, il ne parvenait pas à tenir le stylo avec ses griffes, aussi faisait-il toutes les opérations de calcul dans sa tête. A la fin, Raymond devenait astronaute et partait avec Kazan le chien du directeur, lui aussi savant, dans une fusée pour l’étoile Simak.

Je savais que ce n’était qu’une histoire mais quand même, au fond de moi, je me disais : « Et si c’était vrai ? ». Poussinette, la chatte de la voisine, me rendait de temps en temps visite. Elle posait délicatement les coussinets de ses pattes sur le radiateur brûlant de ma chambre, en ronronnant, les yeux mi-clos. Je lui parlais doucement. Elle me regardait de ses grands yeux clairs et ronds, toute ouïe. Elle comprenait ce que je lui disais, j’en étais sûre, mais par je ne sais quel sortilège secret, elle ne pouvait que me répondre désespérément « Miaou, miaou ! »

Depuis plusieurs mois, un gros chat gris a élu domicile dans mon petit jardin. Tous les matins, il est là quand j’ouvre mes volets, endormi en cercle. Il est sauvage bien qu’appartenant à une de mes voisines, une grand-mère très âgée. Il a un comportement des plus étranges et changeants lorsqu’il m’aperçoit : il fuit, me regarde du coin de l’œil ou bien me tourne résolument le dos, dresse la queue, me regarde fixement en miaulant. Je ne comprends pas son langage. J’ai donc emprunté un livre à la bibliothèque d’une comportementaliste anglaise de renom Gwen Bailey : « Que veut dire mon chat ? ». J’ai aussi surfé sur Internet : « Mon chat miaule, mon chat ronronne, se frotte à mes jambes, remue la queue ! » : Votre chat vous parle ! » (Wickichat.fr). J’apprends que l’observation de la forme des yeux et de la position des oreilles sont capitales pour comprendre le langage du chat. Mais je crois savoir une chose : c’est le roi de mon jardin. Les autres chats se sauvent quand ils l’aperçoivent !

Marie Braux

chats

Source : Wickichat.fr / Le langage du chat : B.A.-BA

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s