Chroniques de l’ordinaire bordelais – Episode 108

Violence gratuite ou payante ?

« T’AS FINI TOI DE ME BOUSCULER ! DEPUIS T’À L’HEURE T’ARRÊTES PAS ! »
Le ton et le tutoiement tétanisent  la rame de tram entière. Certains feignent l’indifférence ou de ne pas avoir entendu. Quatre jeunes échangent des sourires qui traduisent davantage l’embarras que la moquerie. Après quelques instants qui semblent une éternité, le retraité répond d’une voix douce : « J’essaie juste de ne pas tomber ! »
« COMME TOUT LE MONDE ! DEPUIS T’À L’HEURE T’ARRÊTES PAS ! »
Par souci d’apaisement, le retraité n’évoque surtout pas la musique écoutée très fort qui provoque à elle seule de multiples gigotements du jeune.
Un silence de plomb manifeste les colères individuelles, celle de ne pas réagir collectivement en particulier. La tension est là. Deux Maliens (un drapeau national sur les genoux) proposent leurs places au couple. Ils insistent, prétextant une descente imminente. Le couple embarrassé et reconnaissant s’installe.
Avec les sculptures capillaires sur son crâne rasé, ses lunettes de mouche marron teinté et son maillot du PSG, il fait figure de caricature. Une place se libère face au couple, il s’y installe, une grande enveloppe d’une mission locale à la main.
Il descend au même arrêt qu’eux, faisant au passage des politesses à une vieille dame. Un sursaut ?
Il s’éloigne, parlant fort dans son portable.

Colette Milhé

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s