Chroniques de l’ordinaire bordelais – Episode 77

Les codeitas

Je ne sais pourquoi, cet automne, le couple de codeitas (« bergeronnettes grises » en français, différentes des colhics, « bergeronnettes printanières » de passage à partir du 15 août) qui s’installe chez moi à cette saison pour l’hiver, m’attire davantage cette année. Ça a commencé en septembre quand l’une m’est apparue dans une tenue particulièrement éclatante. Livre consulté, ce sont les mâles qui ont le front et le jabot d’un blanc immaculé; la femelle aussi élégante, a un plumage plus terne.

Elles se débarrassent de la pluie qu’elles adorent d’un haussement d’épaule. Aidées par le mouvement incessant de leur longue queue, elles sautillent d’une graine de plantain à une béquée de pain ramolli par la pluie. Parfois elles vont se reposer, côte à côte (je n’ose écrire « main dans la main »), sur le toit de la sot, l’ancienne loge à cochon. Puis elles reprennent leur exploration sautillante avant de disparaître puis revenir, toujours ensemble.

Je ne peux cependant oublier les quelques plumes ramassées il y a quelques années, seules traces d’un oiseau attrapé et mangé par une chatte. Mais comme il ne reste aujourd’hui que le matou, les codeitas peuvent sautiller à loisir. Il ne va pas s’abaisser à chasser de petits oiseaux. C’est peut-être pour cette raison que je peux autant, seulement cette année, profiter de leur élégance, de leur amour et de leur humour.

Bernard Traimond

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s