Chroniques de l’ordinaire bordelais – Episode 74

Stop à la pub

J’ai apposé l’autocollant  « Stop à la pub » sur ma boîte aux lettres. J’habite au bout d’un lotissement. Elle a plus de soixante-dix ans.  Elle est boiteuse. Usée. Elle se déplace lentement. Son mari l’accompagne mais reste dans la voiture. Sans doute ne peut-il pas se déplacer. Sans doute est-ce  elle qui charge les lourds paquets de prospectus.  Sans doute est-elle payée pour un certain nombre d’heures pour arpenter son secteur. Sans doute lui en faut-il le double.  Sans doute pour un salaire de misère.  Sans doute ne peut-elle pourtant pas s’en passer. J’ai apposé l’autocollant  « Stop à la pub » sur ma boîte aux lettres parce que je ne peux pas fermer les yeux.

Sylvie Ledracol

Advertisements

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s