Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 71

Excursion

Régulièrement je visite la CUB en bus ou tram, m’arrêtant au bout de telle ou telle ligne. Aujourd’hui, destination Ambès où je ne suis jamais allée, par  le bus 91, il en passe un par heure.

C’est fascinant le dépaysement que l’on trouve aux portes du centre-ville, celui-là même que l’on va si souvent chercher au bout du monde…  Chaque excursion me surprend. Le bus longe la Garonne, passe sous le pont d’Aquitaine, je rentre alors en terres inconnues.

Nous  traversons des champs de maïs, des vignes, des usines menaçantes, des silos, des zones portuaires, industrielles avant d’échouer aux confins de la presqu’île, dans un coin désert en cette heure de milieu d’après-midi, à proximité de la Dordogne.

Mais le plus insolite, je l’ai vu furtivement dans un champ avant Saint-Louis de Montferrand. Là, dans un champ non clôturé paissaient deux chevaux et un animal pourvu de deux bosses, assis paisiblement dans l’herbe. Je pris soin au retour de bien vérifier qu’il ne s’agissait pas d’une hallucination mais non, pas de doute, dans la proche périphérie bordelaise vit une faune insolite, à commencer par ce paisible chameau. Personne à  proximité, pas de chapiteau, rien, laissant libre cours à l’imagination quant aux pérégrinations passées et à venir de l’animal…

Colette Milhé

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s