Chroniques de l’ordinaire bordelais – Episode 64

Le jardinier bavard

Les mots envahissent la ville comme une végétation maîtrisée. Avant (quand ?), le jardinier ne nous causait que par la poésie de ses parterres, l’harmonie de ses compositions, les vives couleurs qui « empapillonnaient » notre environnement. Mais c’était avant.

Un mouvement presque inquiétant ne nous invite déjà plus à lever le nez mais à baisser la tête, nos pas jalonnés de plaques au sol qui nous racontent l’histoire de lieux qu’il ne suffit plus de parcourir. Pédagogie de la ville. Le jardinier aussi est devenu bavard. Comme si le savoir-faire devait désormais savoir-se-dire.

En arpentant les rives, on peut s’initier à la novlangue verte qui accompagne la réinvention d’une nature « sauvage », la végétation spontanée qu’un panonceau définit ainsi : flore qui se développe librement à partir de la dispersion naturelle des graines. Champs, prés ou prairies, friches sont devenus des parties enherbées, surfaces herbacées, tapis végétal ou espaces à vivre engazonnés. Savez-vous que la bordure de l’allée piétonne est maintenue non tondue pour favoriser la pousse des espèces végétales spontanées et assure une transition graduelle des pelouses à la berge et à la ripsylve ? Qu’il faut compenser la carence de cavités des arbres âgés par la pose de nichoirs en faveur des oiseaux cavicoles ? (Il ne s’agit pas de ceux qui ont tendance à chuter dans la Garonne…) Ce que sont les fascines en osier tressé ? Où se trouve la zone-tampon pour protéger l’angélique de l’estuaire ?

Comme la ville est en mouvement, la végétation anoblie, non plus envahissante mais sauvage et maîtrisée, anime dorénavant les espaces comme le précise un nouvel affichage qui nous avise de la plantation de 4 ha de luzerne. Pour autant, les coccinelles ne se posent pas plus de questions (samedi 8 juin, aux alentours de midi…)

Colette Milhé

DSCN1809

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s