Chroniques de l’ordinaire bordelais – Episode 61

Coloc

Partager. Un espace, des ustensiles, la propreté, les coups de blues, les coups de cœur, une vie… Respecter. Le rythme, les habitudes, les silences et les bruits, l’intimité et les amis. Accepter les travers, assumer les siens. Renoncer un peu, construire beaucoup, cheminer ensemble, un temps. S’affirmer, prendre sa place et ne pas s’oublier. S’effacer, laisser de la place parfois. S’apprécier, se découvrir. La colocation avec un parfait inconnu est une aventure hasardeuse, la recherche d’un équilibre périlleux, un parcours à deux, une relation qui s’installe patiemment, des habitudes qui s’établissent, naturellement… Parcours du combattant ou cohabitation harmonieuse : nul ne sait vraiment avant. Ciao Daniela, merci beaucoup et bonne route. Demain, une nouvelle aventure débute…

Colette Milhé

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s