Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 52

Fait d’hiver

25 minutes au journal télévisé. Des envoyés spéciaux à la voix grave, de circonstance, commentent des images dont on essaie de nous convaincre de l’originalité : voitures bloquées, routes impraticables, engins de dégagement en action, paysages livides.  On égrène les régions, avec des images-commentaires similaires. Le ministre de l’intérieur, le premier ministre montent au créneau, il faut bien montrer que l’on est concerné et que l’on sait gérer la crise, celle-là au moins. Eclipsés l’avènement du pape et la guerre au Mali… L’événement semble d’ailleurs tel que l’on croirait qu’il se déroule au Sahara ! Et pourtant, en quoi est-il exceptionnel qu’il neige en hiver et même en mars ? Pourquoi la météo en vient-elle à prendre une telle place dans l’information ?

Enfin peut-être cette année nous épargnera-t-on avec le niveau de la nappe phréatique et le réchauffement climatique… Et puis, tout est heureusement rentré dans l’ordre, les giboulées giboulent bien en mars…

Comme vous le savez, quand on parle de la pluie et du beau temps, c’est que l’on n’a rien d’autre à dire alors n’hésitez pas à envoyer vos textes : nous, on est un peu à sec en ce moment !

Colette Milhé

 

 

Advertisements

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article a été publié dans Chroniques de l'ordinaire bordelais. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s