Rencontre à La Machine à Lire (10/01/13)

François Pouillon a présenté le jeudi 10 janvier à La Machine à Lire le livre qu’il a dirigé avec Alban Bensa, Terrains d’écrivains. Littérature et ethnographie, Toulouse, Anacharsis, 2012. Alain Ricard du CNRS présentait et dirigeait les débats auquel participait outre le public, un des contributeurs, Bernard Traimond, Université Bordeaux Segalen.

François Pouillon a insisté sur la question que pose le livre : les écrivains présentent souvent les sociétés de façon plus convaincante que les anthropologues, empêtrés dans leur jargon (« Les Lom Lom qui vivent au fond du Bwa, sont patagames, fragmentaires, fistoulocaux et rétrolinéaires » écrit une parodie), leur rhétorique et leur « prêt-à-penser ». Le livre avait donc pour but de voir comment des écrivains – une douzaine – avaient enquêté et rendu compte des résultats de leurs recherches généralement dans des romans. Le débat a permis d’évoquer Camus, Montherlant, Virginia Woolf, Lamartine, Flaubert, Pouchkine et Montaigne.

Chacun a pu se convaincre de la nécessité d’échapper aux tics, à la poétique et au jargon qui rendent si souvent illisibles les travaux anthropologiques et de s’interroger sur les moyens d’adopter d’autres modalités, mettre en place une autre anthropologie même si l’évocation du « tournant linguistique » a soulevé des désaccords.

 

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article, publié dans Interventions, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s