Carnets de voyage – Atelier 2

Traces et cheminements.

Pas de trace d’un rayon de soleil en ce samedi matin de novembre.

La pluie ne cessant pas, c’est dans l’Atelier sur cour de Marie-Anne Grelier, au 72 rue Judaïque, que l’initiation aux arts plastiques a commencé.

Nul besoin d’être un dessinateur hors pair pour réussir son carnet de voyage. Dès le début, Marie-Anne a mis tout le monde en confiance et a expliqué des techniques simples et efficaces pour que les carnets de voyages deviennent un objet personnel et unique.

Les techniques

Le choix des techniques et des matériaux est vaste. L’important est avant tout de laisser aller son imagination et de collecter ticket d’entrée ou de bus, publicités et magazines, photos ou croquis, d’utiliser ce qui est sous la main et d’en faire un souvenir.

Le transfert d’images. Après avoir choisi une image imprimée d’un magazine, d’une publicité, d’une photocopie, etc., (attention à choisir un papier de bonne qualité mais pas trop épais), on l’enduit de vernis-colle sur la face qu’on souhaite révéler. On applique sur la surface où on veut transférer l’image et on attend quelques minutes, le temps que ça sèche. Il faut que le vernis-colle soit passé uniformément, sinon il y aura des traces (elles peuvent cependant se révéler intéressantes dans certains cas). Et ensuite, on humidifie légèrement et on frotte avec le doigt, doucement. En enlevant la pellicule de papier devenue inutile on révèle l’image choisie, à l’envers. Il faut un peu de patience, frotter doucement pour ne pas tout déchirer.

La magie de voir se révéler une image et la facilité de cette technique ont contribué à son succès.

Les frottages. Au gré des promenades et du cheminement, des surfaces peuvent être relevées en frottant du fusain, de la mine de plomb, du pastel gras sur les écritures, des écorces, sur tout ce qui constituera une trace. Certaines matières comme le fusain, nécessitent d’être fixées avec un fixateur ou de la laque à cheveux.

L’aquarelle. Il n’est pas question ici de devenir aquarelliste et de faire un tableau mais de relever des couleurs, de revenir au même endroit à différentes heures pour voir les changements de lumière et de couleurs, de souligner un simple croquis par quelques touches, de faire un fond avant d’inscrire son texte.

Avec de la paraffine ou du sel, on peut créer des effets très intéressants : sur la page blanche, faire un dessin ou des traces à la paraffine puis au pinceau, passer l’aquarelle.

A l’inverse, lorsqu’on utilise le sel, il faut tout d’abord passer l’aquarelle puis verser du gros sel ou du sel fin sur la surface humide. Ôter le sel quand c’est bien sec. On obtient des effets qui peuvent faire penser à des cieux plus ou moins tourmentés ou la neige par exemple.

Le pastel gras dilué à la térébenthine peut aussi constituer un fond intéressant.Les mélanges sont possibles. On peut aussi au white spirit diluer l’encre d’un journal ou d’un magazine, avec un tampon le transférer sur le papier blanc et ensuite, l’utiliser comme support pour le texte ou d’autres images.

Une page noircie au fusain peut être nettoyée à la gomme mie de pain. On pourra révéler ainsi les contours d’un bâtiment ou d’une statue.

Toute image collée, transférée ou dessinée peut être continuée par un texte, par un croquis, par une touche de couleur. Il s’agit de toujours penser à utiliser l’image pour mettre en valeur le texte et inversement.

Au fil des rencontres, des liens se nouent. Virginie a proposé une nouvelle sortie pour observer la dalle de Mériadeck. Plus d’informations à ce propos bientôt.

Autre information : Lise Grelier, styliste, va faire découvrir sa nouvelle collection le vendredi 2 décembre de 15h à 20h et le samedi 3 décembre de 10h et 20h, toujours à l’Atelier sur cour, 72 rue Judaïque.

Merci beaucoup à Marie-Anne et à toutes les participantes pour cette excellente matinée. Nous attendons la suite avec impatience.

Publicités

A propos antropologiabordeaux

Association loi 1901
Galerie | Cet article, publié dans Ateliers, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s